Colruyt Group investit 2,5 millions pour assurer la qualité de ses MDD grâce à ses consommateurs

juin 5, 2018 / Retail

Chaque année, Colruyt Group investit 2,5 millions d’euros dans des tests d’utilisation et de dégustation selon une nouvelle méthode scientifique certifiée. Les 3.500 produits de marques propres sont testés continuellement afin que l’ensemble de l’assortiment Boni Selection, Everyday et Spar fasse l’objet d’une évaluation par des consommateurs au moins tous les deux ans. Ce faisant, le groupe entend impliquer sa clientèle et promouvoir la transparence.

 

Les premiers tests de produits MDD du groupe Colruyt remontent aux années 70. Depuis, le retailer a fait du chemin. Ainsi, récemment, le groupe développait une méthode de test scientifique, certifiée par l’institut indépendant Quality Control.

 

Amélioration des produits

 

Cette méthode a, entretemps, été éprouvée sur près de la moitié des produits des marques maison (1.300). 90 % d’entre eux ont passé avec brio ces tests gustatifs et d’utilisation sévères avant de rejoindre les rayons des points de vente du Colruyt Group, les autres doivent être adaptés, en concertation avec les fournisseurs. C’est déjà le cas d’une soixantaine de produits améliorés. C’est le cas par exemple de ses roulades de saumon au chèvre ou encore du cheeseburger Everyday. Pour les faire correspondre aux goûts des consommateurs, le retailer a ajouté de l’aneth aux roulades et le gouda a remplacé le fromage d’origine du cheeseburger.

 

« En impliquant étroitement les consommateurs dans le processus de production, nous sommes non seulement mieux placés pour identifier leurs besoins, mais pouvons également gagner leur confiance en leur offrant plus de transparence. Nous comprenons mieux ce qui compte exactement pour les consommateurs, ce qui permet d’identifier les dernières tendances alimentaires » explique Stefan Goethaert, Directeur du Groupe Colruyt Fine Food.

 

Une priorité

 

« Les tests de dégustation et d’emploi sont une priorité pour Colruyt Group, au même titre que la volonté de rendre nos marques plus respectueuses de la santé, de l’environnement, du bien-être animal et de la société. Nous examinons depuis 2014 la composition nutritionnelle des denrées alimentaires de nos marques pour les améliorer là où c’est nécessaire. Dans une optique de santé publique, nous avons retiré l’an dernier, sur des produits de nos marques, 132 tonnes de sucre, 106 tonnes de lipides et 140 tonnes de sel et ajouté 6 tonnes de fibres. Mais cela a aussi un impact sur le goût. Comme chaque produit doit rester attrayant, tant d’un point de vue gustatif que de sa facilité d’emploi, nous les soumettons continuellement à des tests, qui tiennent également compte de l’évolution permanente des goûts des consommateurs », explique Stefan Goethaert.

 

Tests représentatifs et à grande échelle

 

Des 3.500 produits des marques Boni Selection, Everyday et Spar, 1300 ont déjà été testés par 50.000 consommateurs, dont 4.500 à domicile, 1.350 dans les laboratoires de test de Colruyt Group et 44.150 par des tests organisés dans ou près des points de vente du groupe. « Chaque année, 25 collaborateurs activement soutenus par 10 commerciaux prestent environ 45.000 heures de travail pour faire tester les assortiments Boni Selection, Everyday et Spar par des clients » souligne le retailer.

 

Méthode

 

« Concrètement, les goûteurs exécutent un test à l’aveugle des produits de nos marques et de produits concurrents comparables. Chacun doit être testé par au moins 60 personnes, pour que nos tests soient représentatifs de la population belge. Mais pour une comparaison correcte, nous sollicitons également des testeurs qui connaissent bien ce genre de produits parce qu’ils en consomment régulièrement », explique Stefan Goethaert.

 

100.000 testeurs d’ici la fin de l’année prochaine

 

Pour améliorer encore la représentativité de ses tests, Colruyt Group ne demande pas l’avis d’experts ni d’ambassadeurs de produits, mais celui de clients ordinaires. « Cette forme de co-création, à laquelle ont déjà participé 50.000 consommateurs de Belgique, renforce la transparence et l’implication auxquelles aspirent tant les clients » explique Colruyt. Le groupe compte d’ailleurs atteindre le cap des 100.000 consommateurs ayant participé à ces tests d’ici la fin de l’année prochaine.

84% des décisions d’achat sont prises en fonction du goût

 

Si Colruyt a choisi d’investir annuellement 2,5 millions d’euros dans ces tests, cela ne doit rien au hasard. Les recherches ont montré que 84 % des décisions d’achat sont prises en fonction du goût. Un fait qui complique la donne sachant que les goûts évoluent de nos jours à très grande vitesse ! « Les goûts des consommateurs sont influencés par de nombreux facteurs, notamment la physiologie personnelle, l’éducation, la culture alimentaire, les conditions de consommation et les tendances alimentaires. C’est pourquoi il est si difficile pour les détaillants de maintenir le goût de leurs produits constamment à jour « , explique Inge Dirinck, experte en goût et responsable de l’innovation chez Flanders Food.

Des prix plus élevés?

 

La composition des produits étant constamment remise en question lors de ces tests, il est légitime de penser que l’utilisation de matières premières plus chères se répercute sur le prix. Il n’en est rien, rassure Colruyt: « Les consommateurs ne seront pas pris en otages ». « Surtout que chez Colruyt, nous nous basons toujours sur le prix du marché. Nous conservons donc nos garanties de prix les plus bas, même si, par exemple, des matières premières beaucoup plus chères sont utilisées lors de l’adaptation d’un produit ».

 

 

 

SRC: gondola.be